La colonne vertébrale

colonne.jpg

La colonne vertébrale est la partie du corps la plus réceptive. En réalité, elle est le récepteur énergétique de l'information non physique. Il y a dans la colonne vertébrale des récepteurs qui réagissent directement aux transmissions d'énergie qui arrivent sur le plan physique en provenance d'autres dimensions.

Ces transmissions viennent de la Source, par laquelle l'ensemble de la Vie se maintient. Cette Source est tout amour et toute lumière. On peut donc dire que les êtres humains sont comme des récepteurs de l'énergie de vie transmise en permanence par la Source à la Terre. Lorsqu'ils se trouvent dans leur état pur, les êtres humains sont à même de recevoir l'information qui leur est transmise par le sommet de la tête. L'information est alors dispersée dans le reste du corps par la colonne vertébrale. L'énergie qui n'est pas utilisée, c'est-à-dire absorbée par le corps physique, ressort pour aller dans l'éther – dans le monde relationnel.

A sa naissance, un être humain a une structure vertébrale propre, complète et pure. Lorsqu'il grandit, il se produit des perturbations émotionnelles et physiques. Cela crée des déséquilibres dans la structure de son corps, qui sont renvoyés dans sa structure vertébrale. Tout ce dont l'organisme physique fait l'expérience est réfléchi quelque part dans le corps, et la majeure partie se loge dans la colonne vertébrale. Par exemple, un enfant court et tombe en se tordant légèrement la cheville. Il s'en remet immédiatement et continue à marcher sans difficulté. Néanmoins, le traumatisme de cet instant est enregistré quelque part dans le corps – bien sûr d'abord dans le pied – puis il parcourt le système nerveux et se dépose le long du fourreau de la colonne vertébrale, dans l'un de ses coussinets d'énergie. Et la vie continue.

Lorsque les coussinets d'énergie se remplissent des traumatismes plus ou moins forts vécus par un individu dans son corps et son esprit, ils se saturent. L'énergie qui devait irradier à partie de la colonne vertébrale est alors bloquée. A mesure que les coussinets d'énergie se saturent, il y a de moins en moins d'énergie qui peut passer dans le système physique. Cela crée des maladies et des dysfonctionnements , et cela diminue aussi la quantité d'énergie de vie disponible pour passer à l'extérieur, dans le monde relationnel.

La Méthode Enelph en se consacrant essentiellement à la colonne vertébrale durant le soin de base a pour but d'aller libérer les blocages et les mémoires situés le long de la colonne vertébrale. Un travail de régénération et d'harmonisation s'effectue durant le soin pour que le corps puisse alors retrouver son plein équilibre et son potentiel d'auto-guérison. Tout en apaisant profondément le système nerveux, la Méthode Enelph procure aussi un état de grande paix intérieure. 

Soures: Sylvain Thillaye du Boullay

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau